Accueil > Concours > Étranjailleurs > Zoom sur le concours Etranjailleurs dans une classe de CM1

Zoom sur le concours Etranjailleurs dans une classe de CM1

Stéphanie Grimbert, professeur des écoles en classe de CM1 à l’école des Sablons à Vauhallan, témoigne de son travail mené autour de l’architecture et de l’imaginaire urbain
pour le concours littéraire et de création numérique Etranjailleurs 2014.


Retrouvez ce témoignage et une sélection de photos ainsi que les travaux réalisés en classe :
Affiner notre projet d’écriture : rencontre avec l’architecture
La première étape de notre travail d’écriture a consisté à rencontrer Marine, une étudiante en master d’architecture, afin de préciser l’idée que nous avions de notre cité futuriste, composante de notre futur récit.
Lors de cette rencontre, nous étions en train de lire « Le grand départ » de Christian Léourier (Bayard Jeunesse) dans lequel l’auteur décrit une cité du futur. Nous découvrions aussi les deux livres intégrés au concours (« Tous les gratte-ciel sont dans la nature » et « Paris 2050 ».), sélection CM / 6ème : http://www.cddp91.ac-versailles.fr/...
L’architecture partout présente
Avec l’aide de Marine, nous avons réfléchi sur le fait que l’architecture était partout présente dans notre quotidien, observé la lumière et ses effets sur notre regard, visionné des images montrant des habitations dans le monde, en nous questionnant sur les volumes, les sonorités, les couleurs, les fenêtres et les portes.

De nouveaux horizons
Enfin, nous avons découvert des architectures encore inconnues de nous et destinées à nous ouvrir de nouveaux horizons. Ceci nous a amené à réfléchir sur la composition d’une ville et décider de l’apparence et l’organisation de la cité qui ferait partie de notre roman. Nous avons écrit à ce sujet mais aussi nous en avons réalisée la maquette.

Notre cité
Notre cité se compose de 6 plates-formes et elle flotte dans le ciel. Chaque plate-forme a son rôle (écoles et bibliothèques/mairie et administration/commerces/lieux de cultes/parcs/hôpitaux) et sur chacune d’elle, il y a des habitations. On se déplace d’une plate-forme à l’autre par des ascenseurs intégrés aux 3 tubes qui structurent le tout.
Aujourd’hui, après avoir travaillé sur ce qu’était un récit, le « squelette » de notre récit fantastique urbain est écrit ainsi que plusieurs parties.
Les CM1 de l’école des Sablons à Vauhallan

Les travaux réalisés en classe ont permis de lire les ouvrages sélectionnés pour la catégorie CM/6e, d’utiliser des tablettes et de créer des maquettes.

C’est le parcours artistique et culturel de toute une classe motivée par ce projet Etranjailleurs !


Article publié le jeudi 3 avril 2014